Jean Blaise GWET annonce à Paul Biya la création de son parti, le MPCC .

Jean Blaise GWET annonce à Paul Biya la création

de son parti, le MPCC « Mouvement Patriotique

pour le Changement du Cameroun »

Jean Blaise GWET annonce à Paul Biya la création de son parti, le MPCC « Mouvement Patriotique pour le Changement du Cameroun » Permettez-moi avant toute chose, Excellence Monsieur le Président de la République, de m’adresser à vous par ce canal qui, à mon sens, est le seul qui garantisse la certitude que mon message vous parviendra dans toute son expression, et dans les meilleurs délais

. Suite à l’échec des partis politiques de notre pays, à pouvoir mobiliser et rassembler tous les Camerounais, à œuvrer ensemble pour bâtir le Cameroun d’aujourd’hui et de demain, j’ai décidé d’apporter ma modeste contribution en me joignant à la jeunesse Camerounaise, tous les autres frères et sœurs camerounais du Pays et de la diaspora qui le souhaitent, dans le cadre d’un nouveau parti politique qui va s’appeler le MPCC « Mouvement Patriotique pour le Changement du Cameroun ».

Message à
S. E. Paul BIYA
Président de la République
Du  Cameroun.

Permettez-moi avant toute chose, Excellence Monsieur le Président de la République, de m’adresser à vous par ce canal qui, à mon sens, est le seul qui garantisse la certitude que mon message vous parviendra dans toute son expression, et dans les meilleurs délais.

Voici bientôt plusieurs mois, Excellence, Monsieur le Président de la République, que j’analyse la situation politique et économique préoccupante de notre pays le Cameroun, à la recherche des solutions pouvant contribuer à soutenir vos efforts de modernisation de notre nation, aux efforts et sacrifices des Camerounais, à la maintenance de notre pays dans la paix, la  stabilité politique et économique. J’ai la volonté de participer activement à la poursuite de vos objectifs, jusqu’à la fin de votre mandat, qui peut être renouvelé si tel est votre souhait, et celui de la majorité des Camerounais; sinon, aider à préparer une transition pacifique avec la préservation des acquis reposant sur le soutien de l’ensemble des Camerounais, dans la paix, la sécurité et le calme.

Excellence, Monsieur le Président de la République, vous avez consacré toute votre vie, à servir le Cameroun et son Peuple, dans la paix et la stabilité politique. Vous avez fait ce qui vous semblait important et nécessaire pour le bien du pays. 

Beaucoup reste cependant à  faire. La population du Cameroun est grandissante, éclairée et exigeante. A l’heure de la mondialisation, le Cameroun doit s’adapter, s’arrimer et profiter de la « mondialisation positive » pour avancer grâce à ses ressources et richesses multiformes.

Sous votre gouvernance éclairée :

– le Cameroun, est doté d’un système éducatif des plus performants de la sous-région, celui-ci a donné aux Camerounais des moyens de penser, et ainsi de se forger sa propre opinion.

–  une nouvelle génération de Camerounais est née. Elle revendique le droit d’inventer des formes de pensée, des idéaux, des manières de vivre qui lui sont propres dans toute démocratie, et dans tout pays de droit et de liberté à l’heure de la mondialisation.

–  il a été formé de grands hommes en tenue,  de bons diplomates,  de bons administrateurs, parmi lesquels tous ne sont pas médiocres. Au contraire, vous avez une bonne administration dotée d’un très bon appareil administratif, pour peu qu’on sache l’utiliser. Vous avez créé un très bon cadre législatif pour peu que toutes les structures soient mises en place, et les lois en application.
Le Cameroun est un ilot d’intellectuels, et de compétences grâce à vous, et nous vous en remercions et en sommes tous reconnaissants.

Suite à l’échec des partis politiques de notre pays, à pouvoir mobiliser et rassembler tous les Camerounais, à œuvrer ensemble pour bâtir le Cameroun d’aujourd’hui et de demain, j’ai décidé d’apporter ma modeste contribution en me joignant à la jeunesse Camerounaise, tous les autres frères et sœurs camerounais du Pays et de la diaspora qui le souhaitent, dans le cadre d’un nouveau parti politique qui va s’appeler le MPCC « Mouvement Patriotique pour le Changement du Cameroun ».

Le dossier complet du MPCC sera parallèlement déposé au Ministère de l’administration territoriale pour son immatriculation.

Excellence, Monsieur le Président de la République, j’ai toujours soutenu toutes vos actions. En votre qualité de « père de la nation camerounaise » d’une part, et « père de la démocratie camerounaise » d’autre part, je viens, sous  votre haute bienveillance, vous tendre la main pour une cause noble, démocratique et souveraine.

Je viens solliciter auprès de vous à cet effet, votre bénédiction, votre sagesse, votre expérience, et votre soutien financier et total. Pour la mise en place de ce grand mouvement libre et démocratique, qui aura pour objectif premier, de rassembler toutes les filles et fils de notre pays qui ont dans l’âme et le cœur, l’amour, la paix, la tolérance, le pardon, le souci de l’avenir, et du  développement durable de notre pays.

J’ai décidé de créer ce mouvement à l’initiative et à la demande des jeunes camerounais qui souhaitent préparer et prendre en main leur destin.

Notre mouvement est ouvert à chaque camerounais du nord au sud, de l’est à l’ouest. Il est ouvert à toutes nos Mamans, à tous nos Papas, à toutes nos sœurs, à tous nos frères, à tous nos enfants, à tous les membres des autres partis politiques, qui souhaitent participer au changement du Cameroun qu’ils viennent du RDPC, du SDF, de l’UNDP, de l’UPC, ou de tous autres partis politiques.

Le Mouvement Patriotique pour le Changement du Cameroun est ouvert à tous les patriotes, à tout mouvement associatif, à toute ONG, à toute la société civile, a tout membre du barreaux, à tout notaires,  à tout fonctionnaire, à tout  professeur, à tout universitaire, à tout étudiant, à tout élève, à tout paysan, à tout travailleur, à tout chômeur, à toute personne qui veut que le Cameroun soit Un, indivisible, souverain, économiquement et politiquement fort, mettant le progrès et le développement au service de tous, respecté par ses partenaires internationaux.

Le MPCC aura pour priorité immédiate de relancer un débat politique éclairé et pacifié dans le respect des valeurs de chaque citoyen.
Le MPCC aura pour priorité immédiate, d’œuvrer et participer à apaiser les tensions qui existent dans notre pays.

Le MPCC aura pour priorité immédiate de donner l’occasion aux jeunes de participer à préparer leur avenir, de participer à préparer  la transition pacifique dans la préservation et la poursuite des œuvres que vous avez commencées, dans une paix, une stabilité politique et économique durable, avec l’ensemble de tous les fils du Cameroun d’où qu’ils viennent et d’où qu’ils soient.

Le MPCC ouvert à tous les Camerounais, aura pour priorité immédiate, d’incarner l’espoir auprès d’une jeunesse en quête de repères et souvent livrée aux forces négatives qui rêvent de « balkaniser » notre pays.

Le MPCC ouvert à tous les Camerounais, aura pour priorité immédiate de redonner l’envie à chaque Camerounais de faire de la politique ensemble dans la tolérance, et le respect des valeurs des uns et des autres, sans aucune chasse aux sorcières.

Permettez-moi, Excellence, Monsieur le Président de la République, de terminer cette lettre par un appel à tous les Camerounais, d’ou qu’ils soient dans le monde, dans chaque pays, dans chaque province, dans chaque ville, dans chaque village, dans chaque quartier, à se mettre ensemble et créer des délégations MPCC pour lesquels nous leur enverrons des mandats, afin de désigner leur membres, leurs délégués et leur dirigeant qui seront les prochains candidats du MPCC aux élections municipales, législatives, et sénatoriales.

Avec toutes les ressources et richesses multiformes que Dieu a données à notre Pays le Cameroun, je rêve d’un  « pays paradis » ou tous les enfants du Cameroun auraient une place, où la justice sociale et le respect de l’autre seraient le meilleur ciment de la nation.

Il est possible de réaliser ce rêve tous ensemble. Oui, je le crois profondément, et nous allons y arriver. Je prie chaque Camerounais où qu’il soit dans le monde, à nous rejoindre dans ce mouvement. Il doit y avoir une rupture avec les vieux démons qui ont si souvent annihilé toute volonté et tout effort politique : l’avidité, le scepticisme, le non respect et le manque d’amour des autres et de la nation.

Je reste, Excellence, Monsieur le Président de la République, à votre entière disposition, à l’entière disposition de tous les Camerounais et de la nation qu’ils représentent.

Votre Fils qui aime profondément le Cameroun et son peuple.
Jean Blaise GWET
jbgwet@luckygwet.com

English EN Français FR