Fête de la jeunesse: l’intégralité du discours du Président Jean Blaise GWET

Très chers fils et très chères filles, mes chers(es) compatriotes. La 52ème fête de la Jeunesse se passe dans un contexte très particulier, divisé pour bon nombres de nos jeunes compatriotes pris, dans l’engrenage de la crise anglophone et ceux pris dans l’engrenage de la guerre à l’Est et à l’extrême-nord du Cameroun, en particulier par BOKO HARAM sans oublier les braconniers qui ont laissés sans vies, huit de nos compatriotes dans le parc de BOUBA NJIDA.

Mes Premières pensées vont vers tous ces Jeunes qui se battent corps et âmes dans les champs de Combats pour la défense de la souveraineté de notre Nation et pour sauver la Paix dans notre Pays et dans la sous-région en Général. A tous ces jeunes soldats morts sur les champs de combats, à tous ces jeunes militaires, gendarmes, policiers, douaniers mort à leurs postes de travail, au Nord-Ouest, au Sud-Ouest, à l’extrême nord et à l’est, je présente toutes mes condoléances à leurs familles et prie Dieu de leur ouvrir les portes du Paradis. Que leurs Âmes vivent éternellement et reposent en paix.
A tous ces jeunes Enfants de la rue, à tous ces millions de jeunes diplômés sur les Moto-taxis, à tous ces jeunes dans les marchés, à tous ces jeunes en quête de travail, à tous ces jeunes dans le désespoir, à tous ces jeunes orphelins qui n’ont pas eu des moyens pour continuer leurs études, à tous ces jeunes malades sans moyens, qui du jour au lendemain peuvent mourir. Je voudrai vous dire que l’heure du Changement arrive et que tant qu’il vous restera un souffle de vie, ne vous découragez jamais, battez-vous, croyez en vous, croyez en notre Nation, croyez en Dieu, l’heure du Changement est arrivée. Dieu est au contrôle, le processus est irréversible, croyez moi.

L’Afrique est une terre bénie. Réveillons-nous ! Et prenons nos responsabilités, celles de conduire notre peuple à sa destinée glorieuse.

La génération à laquelle j’appartiens, est une génération de sacrifiés qui a longtemps cru et vécu dans les promesses, malheureusement à ce jour, bons nombres de nos enfants, frères et sœurs, parents, grands-parents sont morts et n’ont jamais vu le bonheur encore moins voir se réaliser les différentes promesses, qui généralement naissent en quantité industrielle, à l’approche des périodes de campagnes électorales.

Bon nombre parmi vous, sont cependant à l’origine du malheur de notre Nation, pour avoir contribué à sacrifier la Nation, en acceptant d’être corrompu par un kilogramme de Maquereau, en acceptant de prendre un billet de mille francs comme cela se dit ci-et-là, en rejetant le patriotisme et le sacrifice pour le peuple.

Aujourd’hui, ma mission première est de vous interpeller à ouvrir les yeux et à voir la vérité en face : Votre destin est entre vos mains et nulle part ailleurs.

Le Pouvoir ne se donne pas, mais il s’arrache. Arrêtez d’être des instruments et des accompagnateurs, devenez vous-même des acteurs.

Oui, vous le pouvez. Il vous suffit tout simplement, de vous organiser à 4 à 5 à 6 avec vos frères, sœurs, amis(es), voisins parents et grands-parents dans votre région, dans votre ville, dans votre village, dans votre quartier, contactez-nous, au besoin rejoignez-nous en vous inscrivant directement dans notre site : www.mpcc.be sans aucune formalité, nous viendrons vous installer comme représentant du MPCC (Mouvement Patriotique Pour le Changement du Cameroun) de votre localité.

Votre rêve peut et doit commencer à se réaliser par le simple fait que vous aussi pouvez devenir Conseiller Municipal, pouvez devenir Maire, pouvez devenir Député. Oui, c’est bien possible, venez nous voir, constituez vous-même vos listes, nous les validerons et vous donnerons des moyens pour vous présenter aux différentes élections des Maires et des Députés.

Vous avez le droit de réussir, vous avez le droit de rêver, vous avez le droit d’élever vos enfants dans la quiétude, vous avez le droits d’inventer un nouveau modèle de vie Camerounais et Africain en Général.

Ayez le sens du discernement, car en période électorale, naissent et sont fabriqué des Hommes Politiques instruments pour tromper votre vigilance, vous détourner de la victoire pour notre peuple et continuer à vous plonger dans la misère et le désarroi.

Choses qui vous ont dégoutés de la politique du ventre. Car à voir l’engagement dans le MPCC des milliers de jeunes parmi vous, je me rends compte que ce n’est pas la politique qui ne passionne pas, mais plus tôt la manière dont elle est faite dans notre pays, qui n’intéresse plus la majorité des Camerounais.

Je suis à votre disposition, pour vous écouter, vous guider, vous accompagner. Et m’engage à ne jamais vous trahir.

Vive la Jeunesse, Vive le MPCC, Vive notre Nation.
Que Dieu veille sur notre Nation et Protège notre peuple.

Le Président
Jean Blaise GWET
Facebook : Jean Blaise GWET
English EN Français FR